Formation prothèsiste

 

La formation de prothésiste dentaire à Paris Yvelines 78 et Hauts de Seine 92

 

La formation de prothésiste dentaire requiert la maîtrise des aspects techniques du métier, mais aussi de faire preuve de minutie, de patience et de dextérité, mais aussi d'être fin observateur.

Si le métier de prothésiste dentaire s'exerce après l'obtention d'un bac professionnel prothèse dentaire,  d'un Brevet de technicien supérieur (BTS) prothésiste dentaire ou encore d'un Brevet technique des métiers (BTM) ou BTMS (Brevet technique des métiers supérieurs), le prothésiste dentaire doit néanmoins posséder de nombreuses qualités. La formation de prothésiste dentaire suppose en effet, outre la maîtrise des aspects techniques du métier, de faire preuve de minutie, de patience et de dextérité, mais aussi d'être fin observateur. Sans oublier un sens de l'esthétique développé et d'excellentes aptitudes visuelles.

 

 

Un cadre légal de formation, gage de compétence et de qualité

 

 

La profession de prothésiste dentaire fait l'objet d'un encadrement légal strict, lié au contexte sanitaire spécifique de ce métier. Régie par la Directive européenne n°93/42, entrée en vigueur en France en 1998 et concernant les dispositifs médicaux, la fonction de prothésiste ne tolère aucun laxisme, en France comme en Europe, en termes d'hygiène et de qualité des matériaux utilisés. D'où la compétence unique de nos professionnels, parfaitement compétitifs et concurrentiels face à l'émergence du marché asiatique de la prothèse dentaire. Aussi, et en dépit des prévisions annonçant le départ en retraite de la moitié des prothésistes chef d'entreprise pour 2018, l'avenir du secteur est plutôt positif : le chiffre d'affaires national ayant augmenté de 10 % en dix ans.

 

 

 

 

Une formation prothésiste en fonction des objectifs


De neuf mois à cinq ans, en fonction du profil initial et de l'ambition de la personne, la durée de la formation du prothésiste dentaire varie selon le cadre envisagé pour pratiquer ce métier. Que l'on travaille au sein d'un laboratoire, que l'on ait ou non des fonctions de responsable, ou encore que l'on soit commercial ou fonctionnaire, la formation est en effet différente. Même si l'on peut choisir d'évoluer dans son statut de prothésiste en privilégiant l'acquisition des savoirs par l'expérience.