Prothèses céramo métalliques

 

Les prothèses céramo métalliques à Paris 78 et 92

 

Si les prothèses céramo métalliques représentent les types de couronnes les plus répandus au monde, c’est, notamment, parce qu’elles combinent, savamment, solidité et esthétisme. Cette solution est, en effet, idéale, dans diverses situations : sur les dents cassées, abrasées ou mal positionnées pour la reconstruction de la partie coronaire d’une dent cariée, qu’une obturation ne peut plus aider ou encore, sur une dent ayant reçu un traitement radiculaire. Plus généralement, le dentiste peut recourir à cette technique dans des conditions difficiles où d’autres solutions sont, alors, déconseillées.

 

 

L'alliage de métaux et de céramique dentaire

 


Comme son nom l’indique, les prothèses céramo métalliques sont conçues à partir de deux matériaux de base : un alliage de métaux et une céramique dentaire. Si, traditionnellement, la chape métallique est réalisée en nickel-chrome, elle peut être remplacée par du chrome-cobalt, en cas d’allergie au nickel. Le laboratoire, chargé de sa conception, établit, tout d’abord, le châssis en métal avant de brûler, dessus, plusieurs couches de céramique, à une température de 800 à 900°C, pour garantir l’esthétisme final. Le prothésiste respectera, à cette occasion, la couleur souhaitée, ainsi que la translucidité requise, pour que la couronne puisse s’intégrer harmonieusement dans la denture du patient. Naturellement, le choix préalable de la teinte, par le dentiste, est très important pour le résultat final.

 

 

 

 

Les prothèses céramo métalliques rallient de nombreux avantages

Si, hier, les prothèses céramo céramiques offraient une esthétique quasi parfaite qui justifiait son coût, aujourd’hui, l’avancée des techniques et des matériaux confèrent aux prothèses céramo métalliques des résultats esthétiques qui satisfont les plus exigeants. Fortement plébiscitées, elles concilient le prix, la beauté du sourire – avec la disparition du trait grisâtre, entre le bord de la couronne et la gencive, signalant la présence du métal – et la solidité (forte résistance aux forces masticatoires grâce à son châssis métallique). Autre argument décisif : la longue durée de vie de cette prothèse dentaire.