Prothèse amovible

 

prothèses dentaires amovibles Paris et 78 92

 

Comme son nom l’indique, la prothèse dentaire amovible est destinée à être enlevée au gré des souhaits du patient. Réalisée en laboratoire, elle est composée d’une base métallique, de dents de remplacements et d’éléments de soutien et de maintien, qui se fixent aux dents restantes. En fonction des cas, le prothésiste dentaire proposera une version complète, partielle ou sur implants. Insérée dans une bouche vivante et, par conséquent, évolutive, la prothèse dentaire amovible requiert souvent un temps d’adaptation, suivi de quelques retouches occasionnelles, pour finir par perdre sa stabilité au bout de quelques années et nécessiter un autre appareillage.

 

 

Les prothèses adjointes

 

Les prothèses adjointes sont, également, des éléments amovibles, utilisés pour rétablir la dentition du patient, de manière complète ou partielle, à des fins esthétiques et masticatoires. Conçues avec un châssis métallique ou en résine, les laboratoires de prothèses peuvent ainsi réaliser différents types d’appareils en fonction des besoins. Dans tous les cas, et pour optimiser le travail du prothésiste dentaire, le praticien devra observer scrupuleusement toutes les étapes requises : prise d’une empreinte avec l’alginate, réalisation d’une occlusion avec la cire prévue à cet effet, prise d’une nouvelle empreinte avec le porte emprunte, essayage de l’appareil en cire, puis pause de la version définitive de la prothèse adjointe.

 

 

 

 

Les prothèses stellites

Autre type d’appareils mobiles, les prothèses stellites. Ces châssis métalliques sont, aujourd’hui, de plus en plus prisés, au détriment de leurs équivalents  en résine, essentiellement pour leur finesse, leur solidité et les crochetages / attachements sur-mesure. Par ailleurs, la création du prothésiste dentaire ne nécessite pas beaucoup d’ajustements en bouche, grâce à ses crochets et bénéficie d’une longévité sans égale, puisqu’elle permet l’ajout de fausses dents supplémentaires. Malgré tout, et cela, indépendamment du savoir-faire du laboratoire de prothèses et du chirurgien-dentiste, il est parfois difficile de dissimuler les crochets métalliques.